Accueil Actualités OM : c’est de plus en plus tendu en interne !

OM : c’est de plus en plus tendu en interne !

5 min temps de lecture
0
0
63

L’Olympique de Marseille est en crise. Financièrement déjà, ça ne va pas fort, avec un club qui va notamment devoir vendre pour 60 millions d’euros cet été et qui accuse un déficit structurel conséquent. Institutionnellement, c’est peut-être encore pire. Andoni Zubizarreta a déjà fait ses valises et André Villas-Boas a de grandes chances de suivre. Son départ serait même acté depuis plusieurs semaines.

La suite après cette publicité

Ce qui a le don de contrarier les joueurs, comme l’a expliqué le quotidien La Provence ce week-end. Les membres de l’effectif marseillais se seraient ainsi clairement rangés du côté de l’entraîneur portugais et ne voudraient plus vraiment entendre parler de Jacques-Henri Eyraud, à qui les portes du vestiaires sont fermées depuis un petit moment déjà. Le départ du directeur sportif espagnol n’a été que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Eyraud, persona non grata auprès des joueurs

Dans son édition du jour, l’Equipe en dit un peu plus sur la situation en interne. Les tauliers du vestiaires accusent ainsi Eyraud de tous les maux du club. En plus de la gestion sportive qu’ils estiment être calamiteuse, les joueurs sont aussi opposés à leur président dans cette affaire de réduction des salaires. La direction fait le forcing pour convaincre les joueurs de revoir leurs émoluments à la baisse de façon conséquente (allant parfois jusqu’à -50%), souvent de façon individuelle, mais n’y parvient pas. A tel point que le président a fait comprendre à ses joueurs qu’ils risquaient d’être privés de primes à l’avenir. Une menace que les joueurs ont pris de façon ironique, expliquant que « cela ne changerait pas beaucoup de d’habitude ».

Toujours selon les informations du journal, Eyraud a même tenté de passer par Villas-Boas pour convaincre les joueurs, mais le Lusitanien n’a pas voulu se prêter à ce jeu. Les récentes décisions de la direction, concernant Zubizarreta notamment, pourraient également être un moyen de forcer des joueurs au salaire important de partir lors du prochain mercato. Seulement, malgré cette situation un peu chaotique, le groupe est soudé et les joueurs potentiellement bankables n’ont pas l’intention de partir, à l’image de Florian Thauvin. Avec des joueurs qui ont déjà commencé la rébellion en ne se présentant pas à un shooting photo, les prochaines semaines s’annoncent très chaudes…

FootMercato

Charger plus d'articles similaires
Charger plus de Moise Sambou
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire

LIRE AUSSI

Mondial 2002 France-Sénégal: Les souvenirs d’Emmanuel Petit « Les marabouts ont contribué… »

Le 31 mai 2002 est une date inoubliable pour les sénégalais avec la victoire des Lions fac…