Accueil Actualités Mercato : l’Ajax fixe le prix de Nicolás Tagliafico

Mercato : l’Ajax fixe le prix de Nicolás Tagliafico

3 min temps de lecture
0
0
44

Le mercato se présente doucement. En France, à l’inverse de certains voisins européens, les dossiers paraissent moins urgents avec l’arrêt des compétitions. Pour son premier chantier, le PSG s’est mis en tête de régler la situation des attaquants. En fin de contrat, Edinson Cavani ne sait toujours pas s’il continuera au club l’an prochain. Cela dépendra également du dossier Mauro Icardi. Le club français a proposé 50 M€ plus de 10 de bonus pour transférer définitivement l’Argentin, quand l’Inter réclame 70 M€.

La suite après cette publicité

Leonardo cherche également un nouveau latéral, à droite comme à gauche. Thomas Meunier et Layvin Kurzawa arrivants en fin de contrat eux aussi, il s’agit de trouver leur successeur. À droite, la réflexion est encore en cours alors qu’à gauche, c’est le profil d’Alex Telles qui plaît. Le Portugais est en fin de contrat dans un an. Porto est prêt à lâcher le Brésilien de 27 ans contre un chèque de 30 M€. Pour le moment, le champion de France n’a pas encore satisfait les exigences portugaises et les négociations bloquent un peu.

D’autres noms ont donc commencé à fleurir comme celui de Nicolás Tagliafico (27 ans). L’Argentin de l’Ajax, qui verrait d’un bon œil un transfert vers le PSG, a un bon de sortie de la part de son club et a même été proposé à Leonardo et son équipe, comme nous l’affirmions il y a deux semaines. AS croit même savoir aujourd’hui que le dernier demi-finaliste de la Ligue des Champions a fixé le prix de son joueur à 25 M€. Une somme abordable et surtout moins cher que la plupart des joueurs de ce calibre à ce poste. Voilà qui pourrait finir de convaincre le PSG, mais aussi d’autres clubs à la recherche d’un latéral gauche.

FootMercato

Charger plus d'articles similaires
Charger plus de Moise Sambou
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire

LIRE AUSSI

Goodyear condamnée pour licenciement abusif à Amiens-Nord, “dignité” retrouvée pour les salariés

Six ans après la fermeture de son usine de pneumatiques à Amiens-Nord ayant entraîné le li…