Accueil À La Une Mariama Sall surprend Alimatou Diallo et lui verse le «soombi» dans le dos, La victime succombe à ses graves brûlures 7 jours plus tard

Mariama Sall surprend Alimatou Diallo et lui verse le «soombi» dans le dos, La victime succombe à ses graves brûlures 7 jours plus tard

8 min temps de lecture
0
0
41
C’est ce qu’on pourrait appeler une mort bête. Alimatou Diallo, 30 ans, a été mortellement ébouillanté par sa colocataire Mariama Sall. Ce, à cause d’une banale querelle de voisinage. La présumée auteure des faits, Mariama, a pris la fuite juste après avoir commis son forfait, mais elle a été appréhendée samedi soir à Yeumbeul Comico où elle s’était terrée.

Le populeux quartier Touba Thiaroye sis en banlieue dakaroise a vécu une tragédie, vendredi 15 mai dernier vers 9h. Mariama Sall a en effet froidement tué par ébouillantage sa colocataire nommée Alimatou Diallo, qui vivait avec son mari sous le même toit que son présumé bourreau. En fait, les deux dames entretenaient des relations de voisinage très conflictuelles dans la maison. Ce climat délétère se limitait toutefois à de simples disputes récurrentes et autres échanges de propos désobligeants.

Alimatou fait ses tâches ménagères et ignore les veillées meurtrières de sa colocataire

Une semaine auparavant, vendredi 8 mai, vers 15h, Alimatou accomplissait tranquillement ses tâches ménagères dans la cour de la concession. Elle fait souvent la navette entre sa chambre conjugale et ladite cour, sans savoir qu’un danger la guettait. Car, à ce moment précis, sa colocataire Mariama, retranchée dans sa chambre, ruminait en silence une furie meurtrière et concoctait un affreux plan de liquidation physique contre elle.

Mariama surprend la Guinéenne et lui verse le «soombi» dans le dos

Profitant de la quiétude de la maison, rapportent des voisins, Mariama surgit dans la cour, surprend par-derrière la Guinéenne Alimatou en pleines tâches ménagères et lui verse dans le dos de la chaude bouille de riz appelée «soombi». La jeune femme hurle de toutes ses forces et se retourne brusquement. Elle pousse des cris d’au-secours, s’écroule brusquement au sol et se tortille de douleurs. Elle se retrouve avec de graves brûlures corporelles et pleure toutes les larmes de son corps. Son bourreau saisit l’occasion et se débarrasse en vitesse du récipient contenant la bouillie de riz. Elle quitte ensuite précipitamment la maison et disparait dans la nature. Alertés par les cris, les autres colocataires accourent et tombent sur Alimatou qui était dans un piteux état de santé. Celle-ci est alors embarquée dans un véhicule puis conduite au district sanitaire ex-Dominique de Pikine. Mais, vu la gravité des brûlures, les blouses blanches réfèrent la Guinéenne à l’Hôpital général de Grand-Yoff Issa Pouye ex-Cto. Cette dernière est très vite prise en charge et admise au service des urgences du centre hospitalier par le personnel soignant. Mais, ayant senti un tantinet de mieux, elle a été entendue, ce jeudi 14 mai, sur son lit d’hôpital par les flics et leur a remis sa lettre plainte contre sa colocataire Mariama en fuite. Elle indique sur la même lancée avoir eu dans le passé des bisbilles avec celle-ci, mais sans décliner la nature du différend.

La victime succombe à ses graves brûlures 7 jours plus tard

Les policiers ouvrent une enquête et visent l’incrimination pénale de coups et blessures volontaires (Cbv), attestée par un certificat médical (Cm) de 30 jours d’incapacité temporaire de travail (Itt). Le document médical est établi par le docteur Papa Abdoulaye Fall en service au district sanitaire de Dominique de Pikine. Mais, ce vendredi 15 mai, Alimatou Diallo succombe à ses graves brûlures à l’Hôpital général de Grand Yoff, où elle était évacuée à nouveau d’urgence le même jour au petit matin. Ce qui donne ainsi une tournure tragique à la banale querelle de voisinage.

La meurtrière en fuite, appréhendée samedi

Le mari de la défunte informe par téléphone la police de Thiaroye, qui corse le dossier par le délit de Cbv par ébouillantement mortel. Mariama S, qui a pris la fuite depuis son forfait, a été finalement arrêtée samedi soir par les hommes du commissaire de police Khadidiatou Sall à Yeumbeul Comico où elle s’était terrée.

Vieux Père NDIAYE
LES ECHOS

jotaay.net

De Weah président à Diouf ambassadeur, les reconversions insolites des anciennes gloires
DakarBuzz

Charger plus d'articles similaires
Charger plus de Khady Fall
Charger plus dans À La Une

Laisser un commentaire

LIRE AUSSI

Covid-19 : la courbe des guérisons en légère hausse

mai 28th, 2020 sunuinfos Epidemie du Covid 19 0 comments 0 Le nombre de patients déclarés …