Accueil Actualités Ligue 1 : le terrible constat d’Arsène Wenger sur les investisseurs étrangers !

Ligue 1 : le terrible constat d’Arsène Wenger sur les investisseurs étrangers !

5 min temps de lecture
0
0
57

Entraîneur emblématique d’Arsenal pendant des années (1996-2018), Arsène Wenger n’est désormais plus assis sur un banc de touche. Le Français âgé de 70 ans a depuis novembre 2019 intégré la FIFA puisqu’il a été nommé directeur du Développement du football mondial par l’instance. Le Strasbourgeois a donc encore les deux pieds dans le monde du football et n’hésite pas à donner son avis sur l’actualité.

La suite après cette publicité

Récemment, les rachats de clubs sont revenus sur le devant de la scène. En France, le Toulouse FC s’apprête par exemple à passer sous pavillon américain puisqu’Olivier Sadran, le président du club, est en négociations avancées avec RedBird Capital Partners. En Angleterre, c’est Newcastle qui risque aussi d’être racheté prochainement. Et si certaines formations ont de bons résultats sportifs ensuite, d’autres galèrent un peu plus. Et pour Arsène Wenger, il y a un réel problème.

«Peut-être qu’il faudrait créer une Commission d’éthique d’achat des clubs»

Présent sur BeIn Sports ce samedi, l’ancien technicien des Gunners s’est exprimé sur le sujet et ce dernier a été assez clair dans son analyse : «malheureusement, je pense qu’on assiste aujourd’hui à un phénomène inverse. Par exemple, si vous prenez les clubs français, ils tombent petit à petit aux mains de gens qui ne sont pas de vrais constructeurs de l’avenir du club, mais plutôt des investisseurs qui cherchent à gagner très vite de l’argent. Et on peut le voir en France aujourd’hui qu’il y a beaucoup de problèmes à ce niveau-là parce que les clubs sont mécontents, les supporters le sentent que le but premier n’est pas de construire une bonne équipe mais de réaliser une plus-value financière.»

Arsène Wenger tire donc la sonnette d’alarme concernant les investisseurs étrangers dans le football et plus particulièrement en France, où l’OM et les Girondins de Bordeaux ont dernièrement été rachetés. Et pour tenter de mettre fin à tout ça, l’ancien défenseur a une idée. «Peut-être qu’il faudrait créer une Commission d’éthique d’achat des clubs pour voir quelles sont les vraies intentions des gens qui achètent nos clubs. On ne peut pas dilapider la culture footballistique d’un pays juste pour des raisons financières», a lâché l’ancien entraîneur d’Arsenal notamment.

FootMercato

Charger plus d'articles similaires
Charger plus de Moise Sambou
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire

LIRE AUSSI

OL : trois noms séduisants pour remplacer Grégory Coupet

Parti de l’Olympique Lyonnais où il exerçait en tant qu’entraîneur des gardiens pour…