Accueil People international Laurence Boccolini fan d’Elton John : elle partage un drôle de souvenir

Laurence Boccolini fan d’Elton John : elle partage un drôle de souvenir

5 min temps de lecture
0
0
33

Ce samedi 27 juin, Laurence Boccolini présente un nouveau numéro de son émission “Le Grand Concours des animateurs”. La semaine dernière déjà, l’animatrice était sur TF1 aux commandes d’un numéro inédit qui a opposé les animateurs aux animatrices. Les téléspectateurs ont pu découvrir sa transformation physique, notamment sa perte de poids. Un sujet qu’elle avait abordé en 2018 dans une interview à Purepeople.

“Je ne comprends absolument pas pourquoi ça inquiète les gens, parce que je trouve que, certes, l’enveloppe a un peu minci, mais le message est toujours le même : être comme on est, et être bien comme on est”, disait-elle. Cependant, l’animatrice a toujours tenu à ne jamais révéler les raisons qui l’ont poussée à perdre ses kilos en trop. “C’est très personnel comme truc, donc j’en parlerai un jour peut-être, ou pas. Mais en tout cas, je n’en ferai pas un bouquin. J’en parlerai peut-être à quelqu’un en qui j’ai confiance. Pour le moment, ce n’est pas d’actualité”, continuait-elle.

Un rapprochement avec son idole

En octobre dernier, Laurence Boccolini annonçait sur Instagram avoir lu la biographie d’Elton John, baptisée “Moi, Elton John”. En légende de sa publication, elle avait révélé une surprenante anecdote. “Evidemment… Arrivé aujourd’hui et lu dans la foulée. Bonus : le souvenir de ma rencontre avec l’auteur lorsque j’avais 15 ans… Finalement oui, j’aimerais bien le revoir à nouveau et oui, il m’a embrassé sur la bouche (enfin vite fait quoi)”, postait-elle.

Cette rencontre, Laurence Boccolini a pu la faire grâce à un concours organisé par RTL qui permettait à une fan d’interviewer le chanteur. Un article avait retracé ce que l’animatrice a vécu. Voilà ce qu’elle avait confié : “La seule chose qui m’intéresse est d’approcher mon idole. Un dimanche d’hiver, affublée d’un blouson, de deux chemises d’homme superposées, petites lunettes à la Lennon sur le nez, je débarque avec cinq heures d’avance rue Bayard à RTL, un nounours en peluche bleu dans les bras. Il va enfin savoir que, parmi toutes les fans, c’est moi qui le connais le mieux, et qui l’aime le plus ! Aujourd’hui, je réalise que j’étais le stéréotype même de tout ce qui m’insupporte. Une vraie bécasse”.

Par Non Stop People TV

Non Stop People

Charger plus d'articles similaires
Charger plus de Zahara Ndiaye
Charger plus dans People international

Laisser un commentaire

LIRE AUSSI

Arrêt des compétitions : Le SG du syndicat des footballeurs regrette la mise à l’écart des joueurs

Le secrétaire général du nouveau Syndicat des footballeurs du Sénégal, Lamine Mboup, a reg…