Accueil People international François Fillon : pourquoi l’ancien Premier ministre pourrait ne pas aller en prison

François Fillon : pourquoi l’ancien Premier ministre pourrait ne pas aller en prison

5 min temps de lecture
0
0
56
Les époux Fillon coupables. Le tribunal correctionnel de Paris a rendu son jugement dans l’affaire dite des emplois fictifs ce lundi 29 juin. François Fillon, son épouse Penelope Fillon mais aussi Marc Joulaud, l’ancien suppléant de l’ex-Premier ministre, étaient tous trois poursuivis dans cette affaire. Si en tout, les trois prévenus ont été condamnés à rembourser plus d’un million d’euros à l’Assemblée nationale (dont 401 000 euros pour les époux Fillon), l’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy écope de la sanction la plus lourde dans ce procès en première instance. L’ex-membre des Républicains est condamné à cinq ans de prison dont deux ferme, une amende de 375 000 euros et une peine d’inéligibilité de dix ans.

A priori François Fillon ne devrait pas aller en prison. Tout d’abord, comme l’indiquent les journalistes sur place, le tribunal correctionnel de Paris n’a pas prononcé de mandat de dépôt à l’issue de ses condamnations ce lundi 29 juin. François Fillon et son épouse ont quitté la salle “libres”. Le fait que les avocats des Fillon aient annoncé qu’ils faisaient appel de cette condamnation rebat également les cartes. Quand les époux Fillon seront-ils rejugés ? En attendant un procès en appel, ils pourraient rester libres. Enfin, il est à noter que pour une peine de deux ans de prison ferme, François Fillon devrait voir sa peine aménagée. Assignation à résidence, port du bracelet électronique… Il existe plusieurs options qui sont une alternative à l’incarcération à ce jour et qui pourraient permettre à l’ex-Premier ministre de ne pas dormir en prison.

Pas de mandat de dépôt pour François Fillon

La justice soupçonne l’ancien chef du gouvernement d’avoir rémunéré sa femme pour des emplois d’attachée parlementaire entre 1998 et 2007 ainsi qu’en 2012 pour un montant de 500 000 euros brut ainsi que pour un poste de conseillère littéraire pour “La Revue des deux mondes”. Travails que Penelope Fillon n’aurait jamais effectué au vu des investigations policières et judiciaires. Cette affaire d’emplois fictifs a empoisonné la campagne présidentielle du candidat de la droite en 2017. Au premier tour, François Fillon – bien que mis en examen alors – était arrivé troisième derrière Emmanuel Macron et Marine Le Pen avec 20% des voix. A noter que François Fillon est le troisième Premier ministre à être condamné à une peine de prison après Jacques Chirac et Alain Juppé. Reste donc à savoir si comme ses prédécesseurs, il n’ira pas en prison…

Par Ambre L

Non Stop People

Charger plus d'articles similaires
Charger plus de Zahara Ndiaye
Charger plus dans People international

Laisser un commentaire

LIRE AUSSI

Le fils de Cristiano Ronaldo sous le coup d’une enquête de la police portugaise

La suite après cette publicité C’est une drôle d’histoire que rapporte le quot…