Accueil Actualités Dr Malick Diop indexé par la Cour des comptes : Plus de 6 millions de surplus d’indemnités pour 7 voyages

Dr Malick Diop indexé par la Cour des comptes : Plus de 6 millions de surplus d’indemnités pour 7 voyages

5 min temps de lecture
Commentaires fermés sur Dr Malick Diop indexé par la Cour des comptes : Plus de 6 millions de surplus d’indemnités pour 7 voyages
0
146
La publication des rapports de la Cour des comptes continue de mettre à nu les prévarications du régime de Macky Sall. Cette fois-ci, c’est au tour de Dr Malick Diop d’être dans le collimateur des vérificateurs. En effet de gros cafards ont été découverts à l’Agence sénégalaise de promotion des exportations (Asepex) par la Cour des comptes. Non-respect du barème des indemnités Dr Malick Diop a été épinglé sur plusieurs aspects, comme le non-respect du barème des indemnités journalières pour les missions à l’étranger, le directeur lui-même s’appliquant un taux 80.000 F Cfa supérieur au taux requis. La grosse dette de l’agence, le non reversement des cotisations sociales et des impôts ont été aussi relevés. Sur la gestion des missions à l’étranger, la Cour des comptes a constaté un «non-respect» des taux applicables aux indemnités journalières à l’occasion des déplacements à l’étranger. Ainsi, le Directeur général, qui doit avoir une indemnité journalière de 120.000 F Cfa pour la zone 1 et de 100.000 Cfa pour les zone 2 et 3, s’est appliqué des indemnités journalières de 200.000 F Cfa (zone 1) et de 180.000 F Cfa (zone 2 et 3),rapporte Jotay. 7 voyages avec un surplus indemnitaire de 80.000 FCFA par jour Ainsi, pour ses 7 voyages répertoriés dans la période de l’audit, le patron de l’Asepex, Dr Malick Diop, a reçu un surplus d’indemnité de 80.000 F Cfa par jour. Soit au total, pour les 7 missions de 69 jours au total, un surplus d’indemnité de 6.240.000 F Cfa. A noter que pour les autres agents, les indemnités ont varié entre 120.000 F Cfa et 200.000 F Cfa, alors qu’elles ne devaient pas dépasser 100.000 F Cfa.En plus du gonflement des indemnités journalières, le rapport note qu’à l’Asepex, tous les Directeurs généraux qui se sont succédé ont voyagé en classe «Affaires», en violation de la règlementation. Importance de la dette sociale L’Agence brille aussi par l’importance de sa dette sociale. En effet, les retenues à la source sur les salaires et les charges sociales relatives à la Caisse de sécurité sociale et à l’Ipres pour la période 2013-2015, n’ont quasiment pas été reversées. Non-respect des obligations fiscales La Cour relève que, durant la période de 2011 à 2013, l’Asepex n’a pas respecté ses obligations fiscales, notamment celles liées à la déclaration et au reversement de la Tva collectée et de l’impôt sur les différentes catégories de revenus. A ces impairs, s’ajoute un endettement chronique et de plus en plus important. L’endettement total de l’Agence a connu une croissance de 58,05% entre 2011 et 2015 (sous les magistères de Sagar Traoré, Alioune Sarr et Malick Diop), imputable à la hausse cumulée des dettes fournisseurs (+89,29%), des dettes sociales (99,52%) et des dettes fiscales (+65,45%).
  • Nécrologie : La politique sénégalaise encore en Deuil

    Daouda Diop, frère cadet du Dr Malick Diop membre de l’AFP et DG de l’ASEPEX n’est plus. S…
Charger plus d'articles similaires
Charger plus de Moise Sambou
Charger plus dans Actualités
Comments are closed.

LIRE AUSSI

Décès d’un Jakartaman à Fatick : Un des policiers accusés formellement identifié

Les cinq policiers suspectés pour le décès du Jakartaman Lamine Koita…