Accueil People international Didier Raoult : son vif échange avec Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV

Didier Raoult : son vif échange avec Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV

6 min temps de lecture
0
0
69

C’est un invité qualifié d'”exceptionnel” par les journalistes de BFMTV que Jean-Jacques Bourdin a reçu dans son émission “Bourdin Direct” ce jeudi 25 juin. Didier Raoult, infectiologue et professeur de microbiologie, a énormément fait parler de lui pour son traitement à base d’hydroxychloroquine, remède selon lui contre le coronavirus. Au début de cet échange diffusé sur BFMTV, Jean-Jacques Bourdin a fait un constat : les Français sont moins vigilants face au virus. “Fête de la musique, rassemblements, manifestations en plein air sans distanciation sociale, moins de masques portés (…) Est-ce que ce relâchement est dangereux ?” a-t-il demandé au professeur.

“Je ne sais pas s’il est dangereux globalement. Encore une fois, vous arriverez difficilement à me faire prédire quelque chose parce que ce n’est pas le fond de ma nature. Il témoigne d’une chose, c’est que la bouffée épidémique est derrière nous (…) Il est naturel que la vie normale reprenne son cours. Elle se fait plus ou moins rapidement. Là, elle s’est faite progressivement”, lui a-t-il répondu. Et que pense-t-il d’un reconfinement si l’épidémie fait son retour en France ? “Je ne sais pas. Le confinement est une mesure politique. En tant que tel, les facteurs qui déterminent que l’on va confiner ou ne pas confiner ne sont pas que des facteurs scientifiques et médicaux (…) Le lien de causalité que le confinement généralisé permet de mieux maîtriser l’infection n’est pas clair”.

“Ne m’expliquez pas la médecine”

La suite de cet échange a été un peu plus houleux, notamment lorsque Jean-Jacques Bourdin est revenu sur une phrase prononcée par Didier Raoult, à savoir “On n’a pas soigné les gens”. “Vous affirmez que des médecins ont tué des patients”, a-t-il continué. “Gardez vos déductions”, lui a répondu le professeur. Ce qui n’a pas empêché le mari d’Anne Nivat d’en remettre une couche. “Vous avez aussi dit : ‘Ici, à Paris, on comptait les morts, moi je compte les positifs”. Une phrase qui a “choquée”, a tenu à rappeler le journaliste.

“À marseille, je suis populaire (…) C’est moi qui soigne (…) Calmez-vous ! Ne m’expliquez pas la médecine, je n’ai fait que soigner les gens (…) N’en faite pas de déduction foireuse”, lui a alors rétorqué Didier Raoult. En relançant le débat avec la phrase : “Donc, on tue des gens”, Jean-Jacques Bourdin s’est attiré la colère du professeur qui a menacé de quitter le plateau. “Je vais me lever et m’en aller”, a-t-il dit. Le journaliste a préféré calmer le jeu en demandant à l’infectiologue de se rasseoir. “Ne partez pas, j’ai des questions à vous poser. Je change de sujet”. Une accalmie qui a permis aux deux protagonistes de poursuivre l’entretien plus sereinement.

Par Non Stop People TV

Non Stop People

Charger plus d'articles similaires
Charger plus de Zahara Ndiaye
Charger plus dans People international

Laisser un commentaire

LIRE AUSSI

La France va rebaptiser ses rues avec des noms de héros africains

La France va rebaptiser ses rues avec des noms de héros africains SeneNews.com …