Accueil À La Une Diaraf Sow sur le #Coronavirus : « Pas de médecins après la mort…réagissons à temps »

Diaraf Sow sur le #Coronavirus : « Pas de médecins après la mort…réagissons à temps »

6 min temps de lecture
Commentaires fermés sur Diaraf Sow sur le #Coronavirus : « Pas de médecins après la mort…réagissons à temps »
0
111
SITUATION D’URGENCE INTERNATIONALE : PAS DE MEDECINS APRES LA MORT RÉAGISSONS À TEMPS…PAR DIARAF SOW Sauvons ce qui peut être sauvé pendant qu’il est encore temps. Nous n’avons ni assez d’hôpitaux ni assez de places ni assez de médecins pour gérer une contamination générale par le Coronavirus. Les premiers contaminés étaient des européens donc plus isolés car confinés dans leurs hôtels. Par contre, nous venons d’apprendre qu’un sénégalais, émigré venant d’Italie a été contrôlé positif au coronavirus. Nous avons aussi appris qu’il a déjà contaminé quatre personnes dont sa femme. Une telle propagation est compréhensible dès lors qu’il y’a une dense interaction entre sénégalais. Nous dormons ensemble, nous nous l’avons dans le même bol avant le repas, nous partageons les mêmes bus et transports en commun souvent surchargés, nous aimons nous donner la main, nous partageons des habits, des cuillères, le même pot pour boire… D’autant plus que ces cas inquiétants sont apparus à Touba, centre de gravité et épicentre du Sénégal: il y’a de quoi s’inquiéter même s’il est interdit de paniquer. Cependant, nous semblons attendre que le malheur tombe sur nous pour tenter de réagir et pourtant nous devons réagir si non, nous finirons tous par le regretter. Dieu ne fera pour personne ce que ce dernier peut faire pour lui-même (Coran) et nous sommes tous des musulmans ou tout simplement des croyants. L’État, j’en suis certain est très gêné pour interdire ou suspendre tous les rassemblements mais il a l’obligation de le faire. On ne peut pas se permettre en ce moment de permettre de telles négligences sous prétexte qu’il faut faire confiance en Dieu. Oui, nous avons confiance au bon Dieu mais suivons d’abord ses recommandations ainsi que celles de son prophète Mohamed (saws). Quand un musulman voulait laisser son cheval sans l’attacher entre les mains de Dieu pour que ce dernier le protège contre les voleurs, le prophète lui a recommandé d’abord de faire son devoir (mettre son cheval en sécurité) avant de pouvoir s’en remettre au Tout Puissant Allah. Nous sommes tous des Talibés mais personne, personne, personne ne doit empêcher l’État de procéder à la sécurisation de toute une nation face à cette pandémie où les plus grandes puissances ont fini de montrer leurs impuissances et leurs incapacités de faire face de manière efficace et impitoyable. En ma qualité de Secrétaire Général national de l’Alliance Démocratique pour une Afrique Émergente/Joowléene, je propose: 1) À la mise en quarantaine de tous les individus qui franchissent nos frontières et venant des pays fortement contaminés par le coronavirus,au moins pendant la période d’incubation de 14 jours, nationaux comme ressortissants étrangers. 2) À la suspension de tous les rassemblements quelles que soient leurs natures pendant au moins six mois renouvelables. 3) La possibilité pour l’État du Sénégal d’offrir aux citoyens et structures qui le désirent de contribuer par une participation financière à la lutte contre le coronavirus par l’ouverture d’un compte bancaire: ADAE/J apportera en premier sa contribution. 4) De mettre toute autorité religieuse, politique ou coutumière devant ses responsabilités lorsque ce dernier viole la mesure d’interdiction desdits rassemblements. Me Diaraf SOW Sg national parti ADAE/J  
Charger plus d'articles similaires
Charger plus de Zahara Ndiaye
Charger plus dans À La Une
Comments are closed.

LIRE AUSSI

Revue de presse Fatou th Ngom Fr du 07 04 2020