Accueil À La Une Côte d’Ivoire : Après le refus du don du FPI, l’École des sourds-muets de Yopougon s’explique

Côte d’Ivoire : Après le refus du don du FPI, l’École des sourds-muets de Yopougon s’explique

9 min temps de lecture
0
0
76

La présidente de l’Organisation des femmes du FPI (OFFPI) (proche de Gbagbo), Marie-Odette Lorougnon par ailleurs vice-présidente du parti a affirmé dans une vidéo le mercredi 20 mai 2020 que sa délégation avait été refoulée à l’école des sourds-muets de Yopougon le mardi 19 mai 2020. Alors qu’elles y étaient pour faire des dons à la faveur du Coronavirus. Mais la réaction de Dieudonné Okou, directeur de l’école ivoirienne pour les sourds ne s’est pas s’est pas fait attendre. Il atteste avoir été informé « de l’intention d’une ONG de faire un don à l’école » et non une délégation de L’OFFPI.

Selon Dieudonné Okou, directeur de l’école ivoirienne pour les sourds, « j’ai été contacté par monsieur N’Guessan, conseiller pédagogique d’inscription qui m’a informé de l’intention d’une ONG de faire un don à l’école. Chose que nous avons accepté. A l’heure de l’activité convenue, j’ai plutôt reçu une délégation de L’OFFPI. J’ai alors interpellé les organisateurs pour leur signifier que s’il s’agit d’une organisation politique ma hiérarchie devrait d’abord être informée de la tenue de l’activité. C’est la démarche que j’ai mené auprès de cette dernière qui a demandé le report de l’activité afin que la procédure administrative en la matière soit respectée ». Mais la version de la chargée de communication de l’ancienne députée d’Attecoubé est toute autre. Elle réfute la version du directeur de l’école et martèle que la précision a bien été faite.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : La place Ficgayo refusée à l’opposition ?

« En effet, c’est ce que le directeur Okou a dit quand nous y étions. Sinon L’OFFPI ne peut pas se faire passer pour une ONG. C’est quand même faire croire que L’OFFPI est irresponsable, pourtant ce n’est pas le cas. Je suis la chargée de communication de la première responsable de l’OFFPI, l’honorable Marie-Odette Lorougnon, vice-présidente du FPI, chargée de la mobilisation et de l’implantation du parti. Elle n’a mandaté personne aller dire à l’école des sourds qu’elle y passera en tant que présidente d’une ONG pour faire des dons. Dans la négociation du rendez-vous, l’OFFPI, a bien mentionné sa vraie identité », a rétorqué la chargée de communication de Lorougnon.

Rappelons que devant l’avancée du Coronavirus (Covid-19) qui continue d’étendre ses racines en Côte d’Ivoire, la présidente de l’Organisation des femmes du FPI (OFFPI), Marie-Odette Lorougnon par ailleurs vice-présidente du parti avait fait savoir sur les réseaux sociaux que sa délégation fût refoulée à l’école des sourds-muets de Yopougon le mardi 19 mai. Pourtant elles y étaient pour faire des dons à la faveur du Coronavirus. Elle avait indiqué que la direction de l’école avait demandé des autorisations de la hiérarchie.

Ecole des sourds-muets de Yopougon
Ecole des sourds-muets de Yopougon

« Nous sommes dans une école, dans une institution Ivoirienne. Devant cette pandémie on a pensé que chaque bonne volonté, y compris les partis politiques pouvaient passer dans des institutions vulnérables qui sont même délaissées par l’Etat. Nous avons cru qu’on pouvait passer pour voir la situation de nos enfants et faire des dons à ceux qui dirigent l’institution pour pouvoir aider nos enfants et nos petits-enfants », avait expliqué Odette Lorougnon.

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

« Nous arrivons donc dans cette institution, on nous dit qu’ils ont pensé que c’était une ONG et qu’ils n’ont pas pensé que c’était un parti politique. Surtout un parti politique comme le FPI. Donc ils ont appelé de hiérarchie en hiérarchie. Je crois qu’il a été décidé que le Front populaire Ivoirien ne doit pas faire de dons dans une quelconque école sans écrire à une hiérarchie. On n’est plus dans un Etat de droit ; nous sommes dans un Etat de gestapo et nous ne pouvons pas suivre ce rythme. Donc nous partons avec nos dons, le jour où ils auront besoin de nous, nous reviendrons. Parce que ce sont des jeunes Ivoiriens, des bébés Ivoiriens qui sont malades qui sont ici. Nous reviendrons quand ils nous solliciteront », avait-elle laissé entendre.

Karina Fofana

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

<a href="https://www.afriksoir.net/cote-ivoire-apres-refus-don-du-fpi-ecole-sourds-muets-yopougon-sexplique/"Afriksoir

Charger plus d'articles similaires
Charger plus de Idy
Charger plus dans À La Une

Laisser un commentaire

LIRE AUSSI

Heurts à Mbour : Deux individus persécutent leur voisin en plein couvre-feu

Après des années de cohabitation, le bon voisinage n’est pas quelque chose que M. Sarr et …