Accueil Actualités Coronavirus…une infirmière virée d’un immeuble car ses voisins ont peur

Coronavirus…une infirmière virée d’un immeuble car ses voisins ont peur

5 min temps de lecture
Commentaires fermés sur Coronavirus…une infirmière virée d’un immeuble car ses voisins ont peur
0
90
Mise à la porte à cause de la psychose de ses voisins. C’est ce qui est arrivée à une infirmière canadienne, qui venait en aide à l’hôpital Tenon à Paris. Oliver, qui avait aidé cette jeune femme à trouver cet appartement, témoigne de la peur et de l’indifférence des autres propriétaires de cet immeuble. Une jeune femme virée de chez elle car elle est infirmière « Restez chez vous », nous martèle le Gouvernement toute la journée. Encore faut-il avoir un chez soi. Et pour cette infirmière s’installant en France pour aider les soignants parisiens, ce n’est pas si facile. Faute à la paranoïa de ses voisins. Oliver est un habitant du 20ème arrondissement parisien, proche de l’hôpital Tenon. Voulant répondre à l’appel à la solidarité de cet établissement, il propose d’héberger une infirmière dans un des deux appartements vides de son immeuble. Malheureusement, les deux autres propriétaires ne le voient pas de cet œil et demandent à la jeune femme de partir. « Mon comportement était égoïste » « J’habite dans un petit immeuble de huit copropriétés et dans lequel deux appartements sont vides. L’hôpital nous a très vite proposé de recevoir une infirmière qui arrivait le lendemain de Vancouver. » , témoigne Oliver. Ce parisien annonce alors que cette nouvelle locataire est une infirmière, ce qui ne va pas du tout plaire à ses voisins. »On m’a rétorqué que j’aurais dû leur demander leur accord, que cette façon de procéder n’était pas acceptable, que je n’étais pas le seul dans cet immeuble et que ce comportement était égoïste » Cette infirmière doit quitter l’immeuble Mais les autres propriétaires n’en démordent pas et ne veulent pas de la jeune femme par peur peur d’être contaminés. « Nous ne souhaitons pas prendre ce risque pour notre famille et le reste des habitants. » expliquent ces deux couples âgés, et leurs enfants, à Oliver. Ce parisien se retrouve alors tout penaud, et se voit dans l’obligation de demander à la jeune femme de partir. « J’ai appelé l’hôpital pour les prévenir que j’avais deux copropriétaires qui s’opposaient totalement à sa présence dans l’immeuble. » Cette infirmière qui venait de poser ses bagages a dû repartir immédiatement. « Quand je l’ai vue me rendre les clés, j’ai réalisé qu’on la mettait dehors et que ce n’était pas possible, que c’était une honte », regrette Oliver. « Ces personnes ont des peurs irrationnelles, ont vu un lien direct entre elle, l’hôpital, le virus et notre immeuble. » « Ça va laisser des traces, je ne sais pas comment on va gérer ça à la fin de l’épidémie » explique ce parisien très en colère après ses voisins. « On aurait mieux fait de ne pas les informer » conclut tristement Oliver à la suite de cette affaire.
Charger plus d'articles similaires
Charger plus de Zahara Ndiaye
Charger plus dans Actualités
Comments are closed.

LIRE AUSSI

#Covid19 : Ziguinchor à l’heure du coronavirus, entre craintes et préventions

Depuis l’annonce du premier cas de coronavirus à Ziguinchor, ce samedi 21 mar…