Accueil Actualités Atlético de Madrid : Gelson Martins règle ses comptes avec Diego Simeone

Atlético de Madrid : Gelson Martins règle ses comptes avec Diego Simeone

6 min temps de lecture
0
0
58

Considéré comme l’un des meilleurs espoirs en devenir du Sporting Portugal, Gelson Martins (25 ans) a cru que sa carrière allait décoller lorsqu’il a quitté Lisbonne pour rallier Madrid et l’Atlético en 2018. Malheureusement pour lui, rien ne s’est passé comme prévu. Outre les problèmes juridiques entre le SCP et le club espagnol (les Portugais ont contesté le départ gratuit de leur joueur), l’ailier lusitanien n’a pas connu le succès espéré sous les ordres de Diego Simeone (1 titularisation en 8 matches de Liga). Résultat : six mois à peine après son arrivée en Espagne, Gelson Martins est parti se relancer en Ligue 1, à l’AS Monaco. L’ASM, un club qui lui a d’ailleurs permis de clore le chapitre colchonero puisque les Asémistes l’ont acheté définitivement l’été dernier en échange d’une trentaine de millions d’euros.

La suite après cette publicité

Une délivrance pour un joueur qui ne gardera pas un grand souvenir de Diego Simeone. « Ça ne s’est pas bien passé tout simplement parce que je n’ai pas accroché avec l’entraîneur (Diego Simeone). Il n’y a pas eu d’alchimie. C’était difficile. Je n’étais pas moi. Il y avait beaucoup de joueurs de l’Atlético de Madrid qui avaient les mêmes caractéristiques, les mêmes qualités techniques et le même style de jeu que moi qui ne se sont pas bien entendus avec cet entraîneur. C’était un coach très difficile, avec des idées trop compliquées. J’ai aimé être à l’Atlético de Madrid, j’ai aimé les supporters et j’ai un peu de peine de ne pas y avoir pu jouer plus longtemps », a-t-il déclaré dans un entretien accordé à O Jogo.

Pas fan de la méthode Simeone

Visiblement pas fan de la méthode Simeone, Gelson Martins n’a pas apprécié le style du célèbre coach colchonero réputé pour être basé sur le physique. « Ce n’était pas forcément qu’une question de physique. Quand on demande à un joueur ayant un certain type de caractéristiques de changer beaucoup de choses pendant un match, c’est très compliqué. Je suis un joueur qui a besoin d’une certaine liberté sur le terrain. Donc quand on veut me brider, les choses ne se passent pas très bien », a-t-il ajouté en précisant que c’est aussi ce qui a expliqué l’échec de Nicolas Gaitan à Madrid.

«Oui, mais il y a d’autres joueurs ayant le même style qui n’ont pas rencontré le succès là-bas. En étant un joueur offensif, un joueur de débordement, c’est difficile de s’intégrer et d’avoir un bon niveau». Réputé pour être un joueur créatif, mais pas doté du même profil que Gelson Martins, João Félix peut-il lui aussi avoir des soucis à se faire ? « Je ne pense pas. C’est le joueur le plus cher de l’histoire du club. L’entraîneur doit le laisser et ne pas le brider. S’il lui impose trop de choses, trop de règles, ça ne va pas bien se passer. Je suis certain que s’il le laisse tranquille, João connaîtra un grand succès à l’Atlético. » L’intéressé appréciera.

FootMercato

Charger plus d'articles similaires
Charger plus de Moise Sambou
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire

LIRE AUSSI

Un père se bat avec son fils pour de la nourriture: Vidéo

Une vidéo partagée sur la toile montre le moment où un garçon s’affronte physiquement avec…