Accueil À La Une Microsft “out” : Oracle bien parti pour racheter les activités américaines de TikTok

Microsft “out” : Oracle bien parti pour racheter les activités américaines de TikTok

4 min temps de lecture
0
0
5

Après l’échec de Microsoft, Oracle, le numéro 2 mondial des logiciels est seul en lice pour mettre la main sur les activités américaines de Tik Tok.

On pensait que Microsoft avait plié le match. Mais c’est finalement Oracle qui semble tenir la corde pour le rachat des activités américaines de TikTok. Selon plusieurs médias américains, le numéro 2 mondial du logiciel pour les entreprises aurait remporté la mise face au propriétaire de Windows, qui a annoncé dimanche son retrait de l’opération. Une information démentie dans la foulée par la télé publique chinoise CGTN, expliquant qu’une vente directe n’était pas encore à l’ordre du jour.

Un contrat pour Oracle, avant un rachat ?

Tous les regards se sont alors tournés vers Oracle qui — outre la chaîne de supermarchés Walmart — était l’autre grand repreneur potentiel de TikTok aux États-Unis. Roi des logiciels et du cloud, expert en stockage et administration de données, Oracle faisait dès lors office de candidat parfait et cela n’a pas loupé : quelques heures plus tard la signature d’un accord stratégique entre ByteDance et la société fondée par Larry Ellison a été officialisée.

Selon cet accord, Oracle gérera l’ensemble des opérations liées au cloud et aux données de TikTok US, devenant “partenaire technologique privilégié” de l’application. Il ne s’agit donc pas (encore) d’un rachat d’activité à proprement parler, et il conviendra de voir si la position du gouvernement américain n’évoluera pas quant à la volonté de forcer la vente.

Cependant, selon plusieurs médias économiques américains, différents scénarios n’incluant pas forcément une vente d’activité ont été évalués récemment à la suite de la prise de nouvelles mesures bloquantes par Pékin. Et Oracle a l’habitude de travailler avec l’administration américaine et ses différentes agences, ce qui pourrait être un gage de collaboration rassurant pour les autorités sur les questions sécuritaires.

SAMAREW INFOS

Charger plus d'articles similaires
Charger plus de Moise Sambou
Charger plus dans À La Une

Laisser un commentaire

LIRE AUSSI

Bordeaux se penche aussi sur Jean Lucas

Décidément, ça s’agite pour Jean Lucas (22 ans). Après Strasbourg et l’Interna…