Accueil Actualités Médicaments contre le cancer : pourquoi les pénuries s’aggravent-elles ?

Médicaments contre le cancer : pourquoi les pénuries s’aggravent-elles ?

6 min temps de lecture
0
0
5

À l’heure actuelle, 1499 médicaments sont « en difficulté » ou « en rupture » d’approvisionnement. Parmi ceux-ci, des traitements contre le cancer.

C’est l’un des effets secondaires de la crise sanitaire qui secoue actuellement la planète : aujourd’hui, 1499 médicaments (y compris des traitements contre le cancer) sont signalés « en difficulté » ou « en rupture » d’approvisionnement auprès de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). L’année 2019 atteint ainsi un (triste) record avec 34 fois plus de pénuries médicamenteuses qu’en 2018.

Selon une étude conduite par la Ligue contre le Cancer avec l’institut Ipsos, 75 % des professionnels de santé et, plus spécifiquement, 60 % des oncologues médicaux constatent une aggravation des pénuries de médicaments contre le cancer depuis 10 ans.

Comment expliquer ces pénuries et leur aggravation ? Interrogé ce lundi 14 sptembre 2020 par nos confrères d’Europe 1, Alex Kahn, généticien et Président de la Ligue contre le Cancer, explique : « le mécanisme est très simple : des médicaments très importants, fondamentaux, sont tombés dans le domaine public (…) et les prix diminuent. Mais comme les prix diminuent, évidemment les laboratoires n’ont plus un grand intérêt commercial à les vendre : ils les font fabriquer à moindre coût (…) en Inde et en Chine. Souvent, il n’y a plus qu’un seul fabricant de la molécule pour le monde entier. (…) Or, lorsqu’un lot de fabrication connaît un pépin, il doit entièrement être détruit et c’est une pénurie qui peut durer plusieurs mois. »
Une pénurie responsable d’une perte de chances pour les malades

« C’est tout à fait dramatique : un malade qui ne vit que grâce à un traitement (…) va à l’hôpital et on lui dit « monsieur, on est désolés, on est en rupture de stock et on ne sait pas quand il y en aura ». (…) Le cancer de la vessie dans les formes peu graves, par exemple, est traité par deux produits (…). Ces deux produits ont été en rupture de stock : par conséquent, des malades ont vu leur cancer évoluer, envahir la paroi, et il a fallu intervenir et enlever la vessie. (…) C’est totalement dramatique. »

75 % des professionnels soignants interrogés sont d’accord pour dire que, malgré l’existence des traitements de substitution, les pénuries de médicaments utilisés contre le cancer entraînent une perte de chances pour les malades.

Face à cette situation, la Ligue contre le cancer vient de lancer une campagne d’affichage baptisée « Cher patient, pour votre médicament, merci de patienter ». L’association demande, en premier lieu, « le recensement par les pouvoirs publics, de façon systématique, des personnes qui n’ont pas eu accès au médicament prescrit ».

Source : communiqué de presse La Ligue contre le cancer

À lire aussi :

1 Français sur 4 a déjà été confronté à une pénurie de médicaments

Pénurie de vaccins : faut-il s’inquiéter ?

Piqûres de tiques : ruptures de stock du vaccin pour enfants

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes

Bonjourdakar

Charger plus d'articles similaires
Charger plus de Khady Fall
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire

LIRE AUSSI

Call attend de pied ferme Pape Thiam 2

À cause de la maladie du coronavirus, le combat entre Call de JAP et Pape Thiam 2 de l’éco…