annonce
AccueilÀ la UnePrésidentielle en France: La droite se concerte sans Xavier Bertrand

Présidentielle en France: La droite se concerte sans Xavier Bertrand

Le parti Les Républicains réunit ce mardi plusieurs candidats potentiels de la droite à l’élection présidentielle pour tenter de s’entendre en amont du scrutin. La droite se concerte pour la présidentielle de 2022, sans Xavier Bertrand

Arriveront-ils à s’entendre en amont du scrutin ? Le parti Les Républicains (LR) réunit, mardi 20 juillet, plusieurs candidats potentiels de la droite en vue de l’élection présidentielle. Une rencontre, loin des caméras, qui se déroule sans le prétendant déjà déclaré, l’ancien LR Xavier Bertrand.

La droite a « un devoir d’unité »« Personne ne nous pardonnerait la désunion et aucun d’entre nous [n’en] sortirait indemne », a mis en garde lundi, sur Europe 1, l’ancien négociateur pour le Brexit, et possible prétendant en 2022, Michel Barnier.

Le président de LR, Christian Jacob, le président du Sénat, Gérard Larcher, et le maire d’Antibes, Jean Leonetti, qui a été chargé d’une mission sur le « processus de rassemblement » des candidats potentiels en 2022, accueillent cette rencontre à partir de 15 heures dans un hôtel parisien « à huis clos ». Son lieu n’a pas été divulgué à la presse.

Outre M. Barnier, sont attendus le chef de file des sénateurs LR Bruno Retailleau, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, et le maire de La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine), Philippe Juvin, tous LR, ainsi que la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, qui a quitté le parti.

Le parti a fixé le 25 septembre comme date butoir pour s’entendre. Si cette hypothèse optimiste ne se réalise pas, un congrès décidera à l’automne d’un processus de départage, malgré les réticences de la direction sur la primaire.

M. Bertrand entend se poser en rassembleur de sa famille politique, au risque d’engager un bras de fer avec son ancien parti. « J’ai une responsabilité particulière, à moi de conduire ce rassemblement (…), en restant sur une ligne qui est la mienne », a-t-il récemment déclaré.

Actuellement, il semble le mieux placé avec 18 % d’intentions de vote, selon un sondage publié le 4 juillet, contre 14 % à Valérie Pécresse et 13 % à Laurent Wauquiez. Il demeure derrière Emmanuel Macron (24 %) et Marine Le Pen (26 %).

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Must Read